Grenoble : une marque qui va de l’avant !

Les élus ont considéré, avec le temps, que c'était un vide à combler, à la fois pour lutter contre un présumé « Grenoble bashing » dont ils souffraient...

 

69 Actu3-Grenoble-Alpes



… et pour entrer de plain-pied dans la compétition économique entre les territoires : depuis le 22 mai, Grenoble Alpes Métropole dispose d'une marque territoriale, qu'on a déjà pu apercevoir en "test marché" au dernier MIPIM, par exemple. Son nom : Grenoble Alpes. Son slogan : Get Ahead (« Aller de l'avant ») ! Le tout appuyé par son nouveau logo signé Hula Hoop (Lyon) : un G stylisé coiffé d'une couronne de montagnes. « Nous partageons des projets, des paysages, et désormais nous choisissons d'avancer de concert », peut-on lire sur le site grenoblealpes.fr. Comprendre que, comme dans beaucoup d'autres agglos comparables (Strasbourg, Lyon, Toulouse, Montpellier, Le Mans, etc.), la démarche d'attractivité est ici avant tout partenariale. Du reste, les acteurs locaux ont été largement sollicités depuis son lancement, le 9 novembre 2017, lors d'un événement associant 150 partenaires, qui avait été suivi par quatre enquêtes en ligne totalisant 7 000 répondants. C'est d'ailleurs bien un collectif d'acteurs mené par Jacques Reboh, président des Brûleurs de Loups, le club local de hockey-sur-glace, qui a la charge de faire vivre la marque. Son programme d'actions, au-delà de l'attractivité internationale qu'il s'emploiera à développer (sur le segment touristique des séjours de courte durée, par exemple), s'articulera autour d'un manifeste, de la constitution d'un réseau de « pionniers », pour faire des habitants les premiers ambassadeurs du territoire, d'événements labellisés « Grenoble Alpes » et de campagnes de communication bien ciblées. La première, lancée il y a quelques semaines et signée Hula Hoop elle aussi, se concentre, hors réseaux sociaux, sur le territoire métropolitain (affichage digital en gare, affichage sur les bus, les arrêts de tram et bus, print dans les médias locaux, etc.). Son coût : environ 25 000 € HT. 


Antoine Gazeau