Bientôt leader européen des biocides, Salveco soigne l'environement

PUBLI-RÉDACTIONNEL - Stephan Auberger était à la veille de passer son doctorat de biologie lorsqu’il a développé Salveco à Saint-Dié-des-Vosges, à la fin des années 1990. Son idée : fabriquer des produits d’hygiène professionnels respectueux de l’environnement.

49-actu-3

«En tant que biologiste, j’avais une idée de l’impact des polluants chimiques de ces produits et je me suis dit qu’il fallait des molécules d’origine végétale à substituer aux dérivés du pétrole, explique-t-il. Or à l’époque, on parlait du trou de la couche d’ozone mais encore peu de l’environnement terrestre. Dans ce contexte, les soutiens de la Région et d’Oséo puis de Bpifrance ont été décisifs, qu’il s’agisse d’accompagnement de projets, de fonds de roulement…» In fine, le soutien de Bpifrance a été majoritaire par rapport aux financements bancaires privés, sous forme de prêts, subventions, contre-garanties bancaires…, pour plus d’un million d’euros. Bpifrance a aussi souscrit il y a 5 ans pour 500 000 ¤ d’obligations convertibles en actions. La Région a de son côté été très présente sur la R&D, puis sur le développement industriel. La région Grand-Est finance par exemple aujourd’hui 200 000 des 450 000 ¤ d’un projet de recherche. «La R&D constitue un tiers de nos investissements et nous permet d’anticiper les évolutions normatives et réglementaires européennes.» Si Salveco s’est d’abord positionnée sur le «B-to-B», avec une progression de chiffre d’affaires de 17 à 25% par an (6 M¤ en 2016), elle entre en 2017 sur le marché grand public : produits d’hygiène dans les magasins bio, gammes de cosmétique et de désinfection en parapharmacie et en pharmacie. Elle développe par ailleurs des produits pour professionnels qui visent une certification Bio dans le Food et l’agriculture. Dans cette nouvelle phase de développement à l’échelle continentale, le soutien de Bpifrance s’avère aussi précieux au plan opérationnel, note Stephan Auberger : mise à disposition de ses locaux parisiens, événementiel de lancement de sa gamme bio, utilisation du réseau Bpifrance, formations… Forte de ses soutiens, Salveco devrait devenir le leader des biocides en Europe et prendre 35 à 40 % des parts de marché du bio dans le rayon de l’hygiène.