#Doctorly, pour recruter les médecins d’Orly

Le constat : Orly (91), comme beaucoup de territoires, souffre de désertification médicale. L’objectif : attirer des praticiens.

72-actu-Dorctorly

La solution, portée par Pikel (Paris) : « brander » la campagne, avec un hashtag et une entité «qui donnent à voir que la ville bouge », explique Benjamin Cohen, co-fondateur de l’agence. Derrière #Doctorly, sorte de super héro de la pratique médicale à Orly, on trouve tout le dispositif 360° mis en place par la Ville, du guichet unique pour accueillir les candidats éventuels au dépliant distribué dans les universités et les centres de formation, en passant bientôt par des témoignages de médecins diffusés en ”push mail“. « On n’en est qu’aux balbutiements, promet Laurent Monnier, dircom de la Ville. Il y a tout un arsenal à mettre en branle. » La cible est double : les médecins libéraux et les médecins potentiellement salariés des Centres municipaux de santé. « On ne peut bien sûr pas recruter directement ces praticiens, rappelle Benjamin Cohen, mais nous allons publier des annonces façon “offre d’emploi” sur LinkedIn. C’est Doctorly qui va recruter. » Dans la “fiche de poste” seront déclinées les « 5 bonnes raisons d’exercer à Orly » déjà citées dans le dépliant et dans un film diffusé sur les réseaux sociaux (à visionner sur video.briefmag.com). Cofinancé avec l’Agence régionale de santé (ARS), le dispositif aura coûté environ 20 000 €. Au bout d’un mois, et avant même la campagne LinkedIn, « on a déjà été sollicité une vingtaine de fois », se félicite le dircom. Un kiné, un psychiatre, un rhumatologue et un généraliste auraient même engagé quelques démarches…

ANTOINE GAZEAU