Féminisation des noms de lieux : deux expos et une consultation à Pantin

Communication, démocratie participative, patrimoine… Trois équipes de la Ville de Pantin (93) ont travaillé ensemble pour donner de la visibilité aux femmes dans l’espace public, via la féminisation des noms de lieux.

83-Actu-Pantin

L’occasion : la construction de 300 logements dans le quartier populaire des Courtillières. Quatre voies et une place doivent y être nommées. Aux habitants de choisir parmi les dix noms soumis. Les chanteuses Aretha Franklin ou Miriam Makeba y côtoient la scientifique Marie Curie, l’avocate féministe Gisèle Halimi, ou encore Michèle Moet-Agniel, résistante rescapée des camps dont le train de déportés partit de Pantin en 1944. Mais « pour déterminer quelles femmes on souhaite distinguer, encore faut-il les connaître », résume la dircom, Sophie Grimm !

D’où ces deux expositions qui donnent à voir le visage et le parcours des dix nominées. La première est réalisée par les enfants des centres de loisirs du quartier. Chaque femme y est représentée au travers d’objets symboliques. Une seconde exposition, conçue cette fois par les équipes de la Ville, détaille la vie de chacune au travers de plusieurs temps forts. Les photos sont issues des archives municipales ou des fonds de l'agence Getty.

Antoine Gazeau