L’Etat modernise sa stratégie de marque

Le Grand débat national, en 2018, avait pointé du doigt la complexité de l’organisation admnistrative.

77-actu-etat

Kantar, surtout, avait remis en juin 2019, au Service d’information du gouvernement (SIG), une étude très sévère sur la “marque Gouvernement”. Y étaient notamment plébiscitées la modernisation d’un ou plusieurs emblèmes de la République, ainsi qu’une harmonisation dans les usages. C’est fait ! La circulaire du Premier ministre date du 17 février 2020, qui revoit la charte graphique et la stratégie de marque de l’état. Vingt ans après sa naissance, le bloc Marianne, toujours sur fond de drapeau tricolore, est optimisé, fait ressortir son profil (cou et épaule dévoilés) et « accentue son humanité », dixit le SIG. Une typographie Marianne unique et spécifique a aussi été créée « pour un usage exclusif par les acteurs de la sphère étatique ». La devise de la République, enfin, « bénéficie d’un dessin beaucoup plus fin, réalisé à la main et inspiré des premiers caractères d’imprimerie française [proche de la typographie Granjon, NDLR] ». Elle est maintenue sur trois lignes. Aux ministères, préfectures, administrations centrales, délégations interministérielles, ambassades et autres services déconcentrés de s’approprier désormais la nouvelle stratégie, accompagnés par des comités de pilotage réunis une fois par mois. Le bloc-marque, certes unique, est modulable selon les institutions. Un système de cadre commun leur permet également de conserver leurs spécificités… tout en étant marqué “état”.

ANTOINE GAZEAU