La petite musique du quintet normand

Leur énergie, déjà, a de quoi inspirer. Mais à l’occasion du «rendez-vous des départements», lors du dernier Forum Cap’Com, les cinq directrices de la communication des départements normands avaient encore d’autres arguments à faire valoir.

54-actu-normandie

Elles présentaient là leur dernière campagne inter-départementale. Une initiative collective rare. Son ton se veut positif et pédagogique. L’objectif premier : illustrer «l’impact souvent méconnu» des actions de leurs collectivités sur les familles au quotidien et «rappeler qu’elles sont des acteurs incontournables sur le territoire». «On avait pris l’habitude de travailler ensemble depuis 2014, une grosse année pour la Normandie en termes d’événementiel, rappelle Myriam Kimmel, dircom du Calvados. On a continué : ça avait du sens.» C’est lors du «G5» du 1er mars 2017 que le «go» avait été donné. Outre qu’elle permet de mutualiser certains coûts et d’optimiser les compétences des uns ou des autres, la campagne donne de la force au propos : les Départements sont «le 1er financeur des territoires», «le 1er partenaire du monde sportif», «le 1er acteur des solidarités», «le 1er partenaire pour les spectacles et le patrimoine», etc. La stratégie et les ressorts créatifs ont été pensés en interne, même si le graphisme est signé Lecaux (Caen). La signature : «Les Départements normands agissent pour vous, la preuve par 5». Cinq visuels (deux génériques et trois thématiques) sont déclinés sur 1 500 faces (abribus ou réseaux départementaux), publiés dans les magazines départementaux (1,5 million de Normands touchés) ou encore diffusés en communication interne (14 200 agents touchés).

ANTOINE GAZEAU