Tendances : 2022, année apaisée ?

Covid liberticide, élections sous tension, réseaux sociaux hystéros… Et en réplique, un mot qui pourrait résumer à lui seul les tendances de la communication publique pour l’année qui vient : a-pai-sé. Les narratifs, aussi diversifiés soient-ils, contiennent en creux cette promesse de souffle d’air pur, de temps retrouvé. Une ville apaisée que cette « ville du quart d’heure » promue dans les Métropoles, qu’elles se revendiquent directement de ce concept ou non.

Apaisées, les destinations qui adoptent un design néo-rétro, tout en rondeur et à-plat de couleurs, pour rappeler le bon vieux temps d’avant. Apaisée, l’éco-responsabilité, ses nudges funs, loin de « l’écologie punitive ». En com' interne, on scénarise façon Netflix la vie de bureau, pour désamorcer les conflits, raconter le quotidien au service du public et de ses collègues. Quant aux « FALC », faciles à lire et à comprendre, ils facilitent l’inclusion et adoucissent les rudesses de l’existence. Les « Reels », ces petites vidéos décalées qui ont construit en partie le succès de TikTok et dont Instagram s’est saisi ? Un gadget sympa, cool. Apaisé, on vous dit. à faire le tour des tendances, on se dit qu’il n’y en a qu’une qui échappe à cette ère ouatée : le retour sur le devant de la scène du bon vieux débat politique, ère du clash oblige. Mais sur le ring, entre deux punchlines, gage que chacun promettra une France apaisée.

 

Lire la suite dans Brief...

Acheter ce numéro

S'abonner à Brief