L’intelligence artificielle à l’usage de la com’ publique

Avec la dernière génération d’intelligences artificielles, ChatGPT en tête, il suffit d’exprimer une requête (prompter) pour obtenir instantanément une réponse, sous différentes formes, suivant les applications. Réponse qui tient désormais plutôt bien la route, grâce à leurs capacités de calcul et d’apprentissage. Ces technologies promettent gain de temps, de créativité et de productivité, en particulier sur des tâches fastidieuses, sous réserve de savoir les utiliser et d’avoir conscience de leurs risques et de leurs limites.

Qu’on le déplore ou qu’on l’applaudisse, et si cela pose évidemment des questions d’ordre éthique, l’intelligence artificielle (IA) générative est déjà devenue incontournable dans le monde des médias et de la communication. Quid de la com’ publique ? Comment les collectivités s’en servent-elles déjà ? Que s’interdisent-elles et que privilégient-elles ? Au-delà des atermoiements, qui ont leur raison d’être, l’IA peut améliorer la façon dont les communicants et communicantes pratiquent leur métier. Au moins dans cinq domaines.

[...]

Lire la suite dans Brief...

Acheter ce numéro

S'abonner à Brief