Une campagne pour «tordre le cou aux idées reçues»

Le bureau de la représentation de la Commission européenne à Paris a lancé une campagne nationale de sensibilisation pour lutter contre «les idées fausses qui alimentent rumeurs et fantasmes» sur l’Europe.

44 actu_UE

Intitulée «les Décodeurs de l’Europe», cette initiative en ligne (ec.europa.eu/france/news/decodeurseurope_fr, #decodeursUE) s’inscrit dans la stratégie de la Commission de se rapprocher des citoyens, alors que son image est sérieusement dégradée. Isabelle Jégouzo, cheffe de la représentation de la Commission à Paris, souhaite «fournir un argumentaire, aussi bien au grand public qu’aux décideurs, pour répondre aux nombreux bobards sur l’Europe» qui se répandent dans le contexte de l’élection présidentielle. «Il ne s’agit pas de polémiquer avec les candidats, mais de rappeler les faits» souligne-t-elle.

La représentation indique ne pas disposer de budget de communication dédié aux Décodeurs de l’Europe, l’opération «s’inscrivant dans notre programme d’activités». Un community manager gère les réactions en ligne, sous contrat avec l’agence bruxelloise Novacomm (http://novacomm-europa.eu), qui travaille régulièrement sur l’identité numérique de la Commission. Il ne se consacre pas exclusivement aux Décodeurs, mais anime aussi les comptes Twitter et Facebook de la représentation. Depuis le 14 décembre, trente fiches ont déjà été rédigées. Illustrées par des dessins de Nicolas Vadot, elles seront enrichies «dans les semaines qui viennent, en fonction de l’actualité».

Fabrice Pozzoli-Montenay