Ziemex : un savoir-faire "Made in France" dans l'industrie lourde

Publi-rédactionnel - La société alsacienne Ziemex est spécialisée dans les biens d’équipement lourds en chaudronnerie industrielle. Notamment dans les échangeurs de chaleur à plaques soudées, qui permettent de transférer de l'énergie thermique d'un fluide vers un autre sans les mélanger.

47-actu-BPI

«Nous sommes issus de la scission d’une entreprise allemande reprise par un consortium chinois qui a cédé certaines activités, dont la filiale française, explique Dominique Martinez, ingénieur, directeur commercial et repreneur en 2012 de Ziemex, avec huit autres cadres de l’entreprise, via un LBO. Nous avions alors contacté le fonds d’investissement Alsace croissance, incluant la Région, qui nous a proposé d’intervenir en binôme avec Bpifrance. C’était pour nous la meilleure solution.» La banque publique d’investissement est entrée au capital à hauteur de 12,6% et a pris des obligations convertibles à hauteur de 35%. «Elle a aussi permis de contre-garantir nos prêts managers, ainsi que 20% d’un emprunt bancaire de 500 k€.» Depuis, outre des financements PCI (800 K€) et un prêt robotique (400 K€), Bpifrance a financé l’innovation sous forme de prêts à taux zéro (440 K€) et du PRI (Partenariat Régional Innovation) (250 K€) un prototype de distillation ainsi que le développement d’un échangeur haute température-haute pression. Ziemex est en effet encore en phase de développement technologique de produits qui nécessitent une forte R&D : génie chimique, réacteurs chimiques, colonnes à distiller les solvants ou les alcools…, fermenteurs permettant d’aboutir à des produits biosourcés (pour la pharmacie et l’agroalimentaire), skids (qui régulent la température d’un réacteur ou d’un condenseur). Ziemex s’adresse donc à la chimie, aux bio-industries, à l’agroalimentaire, aux brasseries, à la pharmacie…, partout à travers le monde. 70% de son chiffre d’affaires (25 M€) est réalisé hors de France. Bpifrance intervient ici en garanties du risque exportateur auprès de la Coface. «Nous sommes les seuls au monde à maîtriser certains équipements, de la conception à la fabrication, illustre Dominique Martinez. Nous avons par exemple livré en Chine sept échangeurs à plaques soudées de 6 000 m2.» La société Ziemex démontre que la haute technologique et la qualité dans l’industrie lourde sont aussi une marque de fabrique sur la rive gauche du Rhin !